Ubud: culture et traditions

Posted by on 2 juillet 2014 in Indonésie (Bali), Voyage | 0 comments

Ubud: culture et traditions

Pour le reste de mon séjour balinais j’ai élu domicile à Ubud, encore un coup de coeur. J’ai trouvé un super Homestay, l’équivalent d’une chambre d’hôtes, chez une famille dont j’ai pu partager le quotidien: le « papa » est réflexologue (des gens viennent de toute l’île pour se faire soigner, ça répare tout, et j’ai testé pour vous: ça fait mal, mais c’est drôle à regarder – beaucoup de grimaces à la clé! ), la « mama » fait tourner son affaire, elle connaît tout et tout le monde et s’assure que personne ne manque de rien. Ça dépote.

 

 

 Offrandes et cérémonie

Ubud, c’est la ville des temples, il y en a partout, partout, partout. La population balinaise est très attachée à la religion (hindouiste) et aux traditions. La plus visible, ce sont les offrandes. Chaque jour (oui, tous les jours!), chaque famille met des offrandes devant chacune des entrées de maisons, de temples, de magasins…Ça fait beaucoup d’offrandes. A quoi ça ressemble? En général une petite coupelle fabriquée en feuilles de palmier remplie de pétales de fleurs, de riz, éventuellement de biscuits, et le tout accompagné de quelques bâtons d’encens. Comme ça:

offrandes devant la porte

 

Au début de mon séjour, j’ai été invitée à la cérémonie « d’inauguration » de deux nouvelles chambres fraîchement construites (et pas tout à fait terminées).

La veille au soir, je me suis proposée pour aider la mama à préparer les offrandes. Mode opératoire:

on commence par les fameuses « coupelles » en bambou (achetées au marché), que l’on place dans le fond d’un grand panier

 

offrandes en cours de fabrication

 

et on rajoute dedans des pétales de fleurs: une pincée de bleues, une pincée de rouges, puis les violettes, puis les oranges (toujours dans le même ordre, toujours dans le même sens), puis un peu d’herbes vertes sur le dessus.

 

les offrandes sont prêtes

une première série est prête! (il en fallait 10)

 

La mama a semblé satisfaite de mon travail … j’ai gagné le droit de recommencer le lendemain!

 

 

fleurs au marché

vendeuse au marché: on peut acheter soit les pétales, soit les offrandes déjà prêtes

 

fleurs au marché 2

pétales de couleurs vendus au poids

 

Le lendemain, vers 17h toute la famille s’est réunie dans le jardin, en habits de cérémonie traditionnels, le « prêtre » est venu s’asseoir devant les pièces à inaugurer et ça a démarré. Il a béni l’ensemble, fait brûler de l’encens (beaucoup), chanté, trinqué avec de l’eau, répandu un peu partout du riz, des oeufs…Ensuite, on a fait le tour des temples de la famille (il y a plusieurs temples dans le jardin de chaque habitation), là encore, pour déposer des offrandes et demander la bénédiction des dieux (dirons-nous).

 

en habit de cérémonieen habit de cérémonie

 

juste après la cérémonie

dans le jardin, tout un ensemble de temples appartenant à la famille

 

Et quand ça a été fini, tous les dieux avaient été honorés (et nourris!), tout le monde a été invité à manger autour d’un grand buffet: délicieux!

 

Rencontre avec Wayan

 

J’ai rencontré Wayan sur le bord d’un chemin lors d’une balade dans les rizières. Petite parenthèse: à vrai dire j’ai rencontré beaucoup de Wayan pendant ce séjour, car il n’existe que 4 prénoms balinais: il n’y a pas de distinction masculin/féminin et le prénom dépend du rang de naissance. Donc si vous avez bien suivi, le premier et le 5ème enfant portent le même nom, et il y a forcément des enfants qui s’appellent comme leurs parents…pas très pratique, mais original. Bref, revenons à cette Wayan. Elle avait installé une petite cabane en bambou au bord du chemin et vendait des noix de coco fraîches. Elle ne parlait pas un mot d’anglais, ce qui ne l’a pas empêchée de tchatcher pendant 15 minutes non stop (je n’ai rien compris! mais ça la faisait beaucoup rire).  Elle m’a montré les plantes du petit « jardin » qu’elle entretenait juste à côté, dont une qui soigne les piqûres de moustiques, démonstration à la clé: au bout de 5 minutes, le bouton avait disparu! (je n’ai plus jamais retrouvé la fameuse plante après par contre…dommage). Un bon moment de rigolade!

 

 

Wayan

Wayan

 

 

siroter une noix de coco devant ce paysage, il y a pire, non?

siroter une noix de coco devant ce paysage, il y a pire, non?

 

Allez, une petite dernière photo pour la route: au cours de yoga.

range tes chaussures!

range tes chaussures!

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>